© DR

Suisse: L'UDF favorable à l'initiative No Billag, le PEV opposé

En Suisse, les deux partis d'inspiration chrétienne ont des points de vue opposés sur la votation «No Billag» du 4 mars prochain. L'Union démocratique fédérale (UDF) appelle à accepter l'initiative, qui vise à supprimer la redevance radio-TV. C'est ce qu'ont décidé les délégués réunis à Olten le 6 janvier, à 40 voix contre 34.

Dans son communiqué, l'UDF critique l'énorme apport financier que reçoit la SSR pour «beaucoup de divertissement» et «souvent une couverture unilatérale» des informations, notamment sur le conflit israélo-palestinien.

Début décembre, les délégués du Parti évangélique suisse (PEV) avaient donné la consigne inverse, en appelant à refuser No Billag. «L’initiative No Billag est une gifle cinglante contre la diversité actuelle de la radio et de la télévision et, par conséquent, également contre une information indépendante incontournable dans notre démocratie directe», a exprimé très clairement Marianne Streiff, présidente du parti.

Et d'avertir que si l'initiative est acceptée, la SSR et 34 fournisseurs régionaux de radio et de télé devraient cesser leurs activités. Avec le risque qu'une commercialisation totale du paysage médiatique donne aux investisseurs financièrement puissants plus de pouvoir pour imposer leurs intérêts.

«Des programmes de divertissement étrangers, superficiels et lucratifs remplaceraient les reportages indépendants et impartiaux comme les émissions culturelles, d’informations et de formations produits exclusivement pour la Suisse en quatre langues» précise le communiqué.

13'000 postes de travail dans toute la Suisse seraient également en jeu.

La rédaction d'Evangéliques.info - 08 janvier 2018 12:27

Partager/Commenter

Publicité