© Alliance Presse

Reportage: Un Père pour les orphelins de Krasnoïarsk

Du 2 au 10 juillet, le Christianisme Aujourd'hui et Evangeliques.info vous proposent un reportage exclusif et quotidien à Krasnoyarsk, ville de prisons en Sibérie. Chaque jour, nos deux envoyées spéciales, Joëlle Anjara et Claire Bernole, vous feront découvrir l'engagement des protestants évangéliques de cette ville.

Samedi 1er juillet. Il pleut sur Krasnoïarsk, principale ville de Sibérie du Sud en Russie, mais c’est la fête pour Rita, Kiril, Olga, Nastia, Palina, Alina, Sacha, Svieta, etc. Ces enfants d’un foyer social de la ville, placés dans ce centre par les services sociaux, reçoivent la visite hebdomadaire de Julia, 25 ans, et de sa mère Natalia, bénévoles d’une église évangélique de la ville. C’est un rendez-vous que ces enfants et adolescents, âgés de 4 à 18 ans, attendent avec impatience.

Délaissés par leurs familles d’origine trop pauvres, malades, alcooliques ou toxicomanes, ils attendent dans ce centre, géré par le gouvernement, un avenir meilleur : retourner auprès des leurs si les conditions sont réunies, ou trouver – on espère – une famille d’accueil, voire de nouveaux parents pour les adopter. Ils se demandent si Dieu existe, certains prient le soir avec une icône orthodoxe de Jésus. «Je veux leur donner de bons principes dès le début, pour qu’ils apprennent à faire le bien avant d’aller dans le monde, explique Julia, pour qu’ils ne finissent pas en centre de désintoxication par exemple.» Julia souhaite recruter autant de familles d’accueil que possible, parmi les chrétiens ou non, avant qu’il ne soit trop tard. «Ces enfants ont tous été rejetés, ils en portent de profondes blessures, poursuit Natalia. Je veux leur montrer que des gens pensent à eux, que Dieu existe, qu’ils sont précieux à ses yeux.»

Joëlle Anjara, envoyée spéciale à Krasnoïarsk, avec Claire Bernole - 02 juillet 2017 09:07

Partager/Commenter