© Baptist Press

Etats-Unis: Donald Trump a signé un décret protégeant les croyances religieuses

Il l'avait promis, il l'a fait. Le 4 mai-journée nationale de prière instaurée par le président Truman- Donald Trump a signé un décret présidentiel protégeant les croyances et la pratique de la foi.

Celui-ci assouplit notamment l'interdiction faite aux Eglises et oeuvres chrétiennes de s'impliquer dans des activités politiques. En vertu de l'amendement Johnson, les Eglises et associations à but non lucratif sont exemptées d'impôts, à condition de ne pas participer à des campagnes politiques.

Le ministère du Trésor ne pénalisera donc plus une personne, un lieu de culte ou une organisation religieuse pour avoir abordé des questions morales ou politiques du point de vue religieux.

Ce décret devrait aussi permettre aux chefs d'entreprises d'agir en conformité avec leurs convictions religieuses, notamment de refuser à prendre en charge la contraception de leurs employés prévue dans l'Obamacare (loi sur l'assurance santé du président Obama).

Des entreprises avaient en effet saisi la Haute Cour car elles refusaient, en vertu de leurs convictions anti-avortement, de rembourser des pilules du lendemain et certains types de stérilets.

Pour le président de la Commission baptiste pour l'éthique et la liberté religieuse, ce décret est un signe bienvenu de la Maison Blanche envers les croyants, après des années d'hostilité ouverte à l'égard des institutions religieuses.

Toutefois, toujours selon Russell Moore, ce décret ne résout pas le large éventail de défis auxquels sont confrontés les chrétiens américains sur le front de la liberté religieuse: «Beaucoup doit encore être fait, en particulier en termes de législation au Congrès, pour s'assurer que les citoyens américains soient en mesure de servir la société sans violer leurs convictions religieuses» a-t-il déclaré.

La rédaction d'Evangéliques.info - 05 mai 2017 11:30

Partager/Commenter

Publicité