iStock

Suisse: Vers plus de transparence sur la nature des viandes abattues selon un rituel religieux?

En raison d’un éventuel manque de transparence de la part des revendeurs de niveau 2, la nature des viandes sera bientôt susceptible d’être indiquée au consommateur. L’abattage sans engourdissement étant interdit en Suisse, l’importation de viande halal et casher est donc permise pour répondre aux besoins des populations musulmanes et juives. Ce alors que l’importation de viande est strictement réglementée en Suisse.

Mais selon Yannick Buttet, conseiller national du Parti Chrétien Suisse (PDC) cité par cath.ch, les consommateurs seraient désinformés : «Au restaurant, vous avez peut-être consommé de la viande halal sans le savoir», explique-t-il. Toujours à cath.ch, Yannick Buttet indique que la viande halal est bien moins cher que les autres : «Des intermédiaires en profitent pour acheter cette viande et l’écouler sans en mentionner la particularité». En plus de demander la transparence sur l’origine des viandes, le conseiller national voudrait aussi imposer une taxe supplémentaire sur les viandes halal, pour aligner les prix des viandes.

La décision sera prise d’ici la fin de l’année, après étude par le Conseil national puis par le Conseil des Etats.

La Rédaction d'Evangéliques.info - 20 février 2017 09:28

Partager/Commenter