© DR

France: Les sept candidats à la primaire de droite se sont exprimés sur la laïcité

Le 13 octobre, lors du premier débat télévisé, les sept candidats à la primaire à droite ont répondu aux questions des journalistes sur différents sujets dont la laïcité. Jean-Frédéric Poisson a rappelé que la loi de 1905 garantit la liberté religieuse et son expression: «La laïcité, c'est la neutralité de l'Etat. Pas la neutralité de l'espace publique». Pour François Fillon, il ne s'agit pas de durcir la laïcité ou de restreindre la liberté religieuse car ni l'expression du catholicisme, ni du protestantisme, ni du judaïsme, ni du bouddhisme ne posent problème en France.

Si Nathalie Kosciusko-Morizet souhaite rendre hors-la-loi le salafisme et les prédications subversives, elle souligne qu'«on peut pratiquer la religion dans la légalité.»

Nicolas Sarkozy a tenu a faire une distinction: ce n'est pas l'islam le problème, mais l'islam politique avec ses valeurs opposées à celle de la France, notamment «la diabolisation du corps de la femme». Jean-François Copé relève pour sa part que la question de la laïcité se pose parce que le culte musulman n'est pas organisé. Il propose de mettre fin au financement des mosquées par l'étranger: c'est aux fidèles musulmans de passer à la caisse. Bruno Lemaire souligne qu'on ne peut pas combattre l'islam politique en France tout en gardant les mêmes relations avec le Quatar et l'Arabie Saoudite. Il s'agit de faire des choix diplomatiques.

La rédaction d'Evangéliques.info - 14 octobre 2016 10:13

Partager/Commenter

Publicité