Exodus, le film qui fâche

Le Maroc et l’Egypte avaient déjà décidé de ne pas faire sortir le film Exodus dans leur pays. Leurs griefs: une falsification de l’histoire, une «vision sioniste» et un Dieu représenté par un enfant.

Depuis le 30 décembre 2014, c’est au tour des Emirats Arabes Unis de mettre leur veto. Selon les dires du directeur au National Media Council, l’autorité chargée d’approuver la sortie des films aux Emirats, le film de Ridley Scott est privé de sortie parce qu’il «personnifie des prophètes et Dieu et qu’il contient des erreurs religieuses et historiques.»

06 janvier 2015 10:13

Partager/Commenter